» Loisirs » COMMENT FONCTIONNENT LES LUNETTES DE VISION NOCTURNE ?
Fonctionnement des lunettes vision nocturne

COMMENT FONCTIONNENT LES LUNETTES DE VISION NOCTURNE ?

La nuit, la vision baisse considérablement et beaucoup de personnes perdent le sens de l’orientation. Heureusement, il existe aujourd’hui des lunettes de vision nocturne qui permettent d’améliorer la vision dans le noir. Comme de nombreuses personnes déjà, vous en avez certainement entendu parler, mais vous ne savez pas vraiment grand-chose sur ces lunettes. Voici comment fonctionnent les lunettes de vision nocturne.   

La lunette de vision nocturne capte la lumière

Comme la plupart des technologies de pointe qui se créent, le fonctionnement du monoculaire ou lunette de vision nocturne peut sembler à première vue très mystérieux. Toutefois, de façon scientifique, le fonctionnement des lunettes de vision nocturne est étroitement lié à la manière dont nos yeux fonctionnent. En effet, la technologie de vision de nuit la plus répandue est l’optimisation d’image. C’est un processus qui fait appel à plusieurs capteurs microscopiques. Ceux-ci recueillent beaucoup plus de lumière que l’œil humain et aident à voir plus clair dans l’obscurité et dans les environnements avec des conditions lumineuses très insuffisantes. Ceci même par une nuit obscure et sans lune. Les lunettes de vision nocturne sont conçues aussi bien pour les particuliers que pour les professionnels. Elles sont disponibles en différents modèles.  

Ainsi, le monoculaire ou lunette de vision nocturne capte toute la lumière visible que les yeux peuvent apercevoir. Les lunettes de vision nocturne perçoivent et recueillent aussi la lumière infrarouge. Il s’agit d’une partie du spectre qui est invisible à l’œil humain. 

Les lunettes de vision nocturne sont le plus souvent destinées à la chasse et au repérage. Elles sont généralement de taille réduite et s’adaptent facilement sur un fusil, une carabine afin de se transformer en lunette de visée. 

Par ailleurs, il faut remarquer que la vision de nuit est toujours verte. C’est juste un choix de design délibéré. En effet, la nuit, il n’y a pas assez d’information visuelle pour voir le monde en couleur. C’est pourquoi il est important que les lunettes de vision de nuit puissent afficher un paysage entier en un dégradé d’une seule nuance. Par chance, la lumière verte tombe au beau milieu du spectre visible. Ce qui signifie que les yeux distinguent mieux les légères variations de nuances ou de contrastes dans les teintes de vert que dans toute autre couleur. 

Aussi, à l’instar de la lumière verte, la lumière rouge est encore plus douce pour nos yeux. Surtout, lorsqu’elle doit d’adapter à voir dans le noir sans aucun dispositif mécanique. 

La lunette vision utilise le réchauffement 

Généralement, l’image que la plupart des gens se font de la vision nocturne est celle d’un soldat regardant à travers des jumelles infrarouges. Toutefois, il existe une tout autre manière de voir le noir qui n’a rien à voir avec l’imagerie thermique.  

En effet, en plus de réfléchir les ondes de lumière infrarouge plus courtes, la majorité des matériaux nucléaires dégagent des rayons infrarouges thermiques. Ceux-ci sont essentiellement des représentations visuelles de la chaleur. Et comme vous le savez, la chaleur est extrêmement difficile à camoufler, l’imagerie thermique est très vite devenue la technologie privilégiée des professionnels de recherche et de sauvetage canadiens. 

En réalité, les objets les plus chauds, tels que les hommes et les moteurs qui tournent apparaissent en rouge et en blanc. Par contre, les objets les plus froids apparaissent en bleu et en vert. Ce qui facilite le repérage des randonneurs en détresse sur le versant d’une montagne enneigée.

Ainsi, il a été lancé, en 2005, une initiative dénommée projet général de capacité de vision nocturne. Cette initiative a permis d’entamer le processus visant à fournir de l’équipement d’imagerie thermique à la force aérienne. Ceci afin de l’aider dans ses missions de sauvetage à l’échelle nationale et à l’étranger. Ce projet a offert en tout 800 paires de lunettes de visions nocturnes supplémentaires à la force aérienne du Canada. 

fonctionnement de lunette vision nocturne

Comment s’utilise le monoculaire par les non-militaires ? 

Certes, les forces armées et de police sont les principaux utilisateurs des lunettes vision nocturne ou des jumelles infrarouges. Toutefois, l’imagerie thermique est un excellent outil polyvalent. Il peut également s’utiliser par de nombreuses autres personnes. 

En effet, selon les matériaux de fabrication, la chaleur peut se transférer extrêmement bien d’un objet à un autre. Par exemple, vos vêtements conservent toujours un peu de votre chaleur corporelle même après que vous les aurez rangés dans votre garde-robe. 

Cette remarque a amené les experts en criminalistique à utiliser l’imagerie thermique pour vérifier si un lieu précis a été modifié récemment. L’imagerie thermique permet donc d’identifier les empreintes digitales, les trous creusés dans la terre et les empreintes de main sur les murs. Elle sert même à identifier les empreintes laissées par les chaussures. L’imagerie thermique est également fréquemment utilisée pour trouver les endroits où les criminels ont essayé d’entreposer des preuves compromettantes. C’est donc un élément très essentiel du monde moderne.

Un bon fonctionnement de la lunette vision nocturne permet d’effectuer de nombreuses activités comme la chasse, l’observation des oiseaux et bien d’autres.